Accueil du site> Formations > Chasse à l’arc

Chasse à l’arc

La chasse à l’arc dans les LANDES : histoire d’une reconquête

Pourquoi chasser à l’arc au 21ème siècle ?

Alors que, de nos jours, le chasseur moderne dispose de toute la technologie pour chasser (armes évoluées et fiables, calibres pour armes rayées performantes, lunettes de tir et optiques haut de gamme, etc…), pourquoi de plus en plus d’adeptes reviennent vers un mode de chasse vieux de 30000 ans ? tout simplement pour retrouver les « émotions perdues », en un mot, ce qui fait « vibrer » le chasseur, la passion absolue, où tous les sens du chasseur seront mis à l’épreuve…

Ainsi, la chasse à l’arc, revenue peu à peu au goût du jour, a su s’imposer dans le paysage cynégétique français ; mais c’est sans oublier ses débuts difficiles, chaotiques, où il a fallu, grâce à la persévérance des « anciens » chasseurs à l’arc, faire accepter un mode de chasse pourtant confidentiel à l’époque, et souvent décrié par le profane…puis l’on s’est vite aperçu de l’attrait indiscutable de cette technique, et surtout de son potentiel de recrutement de « nouveaux chasseurs », essentiellement jeunes (et du maintien d’un certain nombre « d’anciens »), à l’heure où la chasse française « connaissait un tournant » dans sa longue histoire, et où ses effectifs commençaient à péricliter inexorablement…

La chasse à l’arc en France, et après sa renaissance aux USA, a su recouvrer ses lettres de noblesse, et est devenue, au fil des ans, un mode de chasse à part entière qui séduit et interpelle le néophyte…elle est d’ailleurs pratiquée aujourd’hui par des milliers d’adeptes motivés.

Côté prélèvements cynégétiques, même si ces derniers restent anecdotiques en regard des prélèvements à l’arme à feu, ils sont pour les archers la quintessence du plaisir et de la passion, le tout vécu en osmose avec la Nature.
Dans le monde, tout a été prélevé à l’arc… « du rat musqué d’1 kg à l’éléphant de 6 tonnes ! », en passant par tous les ongulés, petits et grands, sans oublier les fauves les plus dangereux de la planète.

Alors, « bienvenue dans le Monde de la chasse à l’arc ! »

Bref historique de la chasse à l’arc :

-  L’arc prend sa source au Paléolithique : 30000 ans d’histoire… !
- Au XVème : l’arme à feu supplante l’arc,
- XIXème siècle : la chasse à l’arc « renait » aux USA grâce aux frères Thompson,
- Début XXème siècle : l’archerie moderne est bien implantée aux USA ; exploits cynégétiques de Saxton POPE & Arthur YOUNG initiés par un amérindien (le début du « cinématographe » filme leurs exploits)
- Milieu du XXème siècle : la chasse à l’arc connait ses heures de gloire grâce à des archers de légende (Howard HILL d’abord, puis Fred BEAR ensuite, et d’autres par la suite…) qui, avec l’appui du cinéma « moderne », de démonstrations publiques, d’articles…vont faire connaitre la chasse à l’arc dans le monde entier.

En France, les premiers archers débutent dans les années 60 ; c’est également à cette époque qu’un américain invente l’arc « à poulies » qui n’aura de cesse d’être amélioré au fil du temps…en 1969, il est créé la première association, l’ASCA (association sportive des chasseurs à l’arc), mais l’arc reste néanmoins interdit d’utilisation ; toutefois l’archerie continue inexorablement son ascension…

1986 : quelques dizaines d’archers et création de la Fédération des chasseurs à l’arc ; sous l’impulsion de quelques passionnés, dont le Président de la F.C.A de l’époque, Xavier PECHENART, plusieurs années de batailles juridiques pour faire accepter l’arc comme moyen de chasse « à tir »…des articles dans des revues cynégétiques, des reportages (dont celui « d’histoires naturelles ») vont sceller à jamais l’avenir de la chasse à l’arc en France, pour enfin aboutir en 1995 au fameux « arrêté ministériel du 15 février » qui servira de cadre réglementaire. Des modifications bien compréhensibles, notamment vis-à-vis du matériel utilisé en constante évolution, seront apportées sur l’arrêté en 2003, puis récemment en 2008, où la chasse accompagnée à l’arc est incluse, ainsi que la possibilité de suivre la journée de formation obligatoire « chasse à l’arc » avant d’avoir obtenu le permis de chasser, la possibilité pour les chasseurs à l’arc « étrangers » de chasser chez nous…

Grace à cette dynamique instaurée par les archers et acceptée par les instances cynégétiques nationales, la France est le 2ème pays au monde après les USA pour le nombre de pratiquants ! (pour info : 14,5 millions de chasseurs aux USA dont 3,5 millions (24%) chassent à l’arc !)

Au niveau européen, la France jouit d’une situation enviée par de nombreux pays : nous disposons en effet d’une période de chasse assez longue, de populations de gibiers parfois pléthoriques, et concernant la chasse à l’arc, nous disposons d’une bonne assise réglementaire, ainsi que d’une formation spécifique sérieuse…d’ailleurs de nombreux pays européens se calquent (ou vont se calquer) sur celle-ci ; une bonne référence en quelque sorte obtenue par la ténacité des anciens.

La chasse à l’arc en France en quelques chiffres :

- 17000 personnes ayant suivi la formation obligatoire depuis 1995,
- Au moins 7000 pratiquants réguliers, dont 50% utilisent des arcs traditionnels et 50% des arcs à mécanismes,
- 75 associations départementales affiliées à la Fédération française des chasseurs à l’arc (FFCA) qui dispose de 2100 adhérents,
- 170 instructeurs agréés pour la formation chasse à l’arc

La chasse à l’arc dans les LANDES : une chasse qui séduit !

- 1 formateur de la FDC40 (Thierry BEREYZIAT) lui-même chasseur à l’arc + des formateurs de la FFCA,
- 310 personnes ayant suivi la formation depuis 1995,
- Au moins 150 pratiquants réguliers,
- 1 association départementale : l’association sportive des chasseurs à l’arc des Landes (ARTEMIS), regroupant environ 100 adhérents (4ème association départementale en terme d’effectifs, et 1ère association concernant les prélèvements cynégétiques !)

A titre d’exemple, prélèvements effectués lors de la saison 2009/2010 : 6 sangliers, 41 chevreuils, 559 ragondins, 7 renards…



Quelles sont les démarches pour chasser à l’arc ?

PDF - 17.4 ko
Demande d’inscription a une formation pour la pratique de la chasse a l’arc

Tout d’abord suivre une formation chasse à l’arc obligatoire, dont les objectifs sont :
- Transmettre des connaissances : Aider le futur chasseur à l’arc à acquérir les bases pour devenir compétent sur le terrain
- Transmettre des valeurs : Maintenir et développer une bonne image de la chasse dans la Société

S’inscrire au préalable auprès de la Fédération des chasseurs (1 à 2 formations/ an)

Programme de la formation : 1 journée
- 1/2 journée théorique en salle, le matin (historique, matériel, techniques de tir, anatomie & zone vitale du grand gibier, procédés de chasse, législation, sécurité…)
- 1/2 journée pratique, l’après-midi (séance de tir, démonstration de recherche au sang…)

Etre titulaire du permis de chasser validé pour l’année en cours, et avoir souscrit une assurance chasse obligatoire.

Pour ceux qui le désirent, des formations complémentaires sont assurées par l’association ARTEMIS.


Liens
- Site de la FFCA
- Seule revue française sur la chasse à l’arc : « charc  »
- Association ARTEMIS : artemis40 free.fr- formateur chasse à l’arc FDC40 : thbereyziat fdc40.fr

Portfolio


Inscrivez votre mail pour recevoir la newsletter de la FDC des Landes.




© 2010 - Fédération départementale des Chasseurs des Landes
Conception, réalisation /// KAYA